La philosophie de Marx vue à travers Kierkegaard

Retrouvez les travaux de mes élèves ici : http://fr.slideshare.net/damienth/presentations

http://fr.slideshare.net/damienth/slideshelf

Citations

Si vous êtes experts en retouches d’images, n’hésitez pas à refaire les citations en anglais avec la traduction française. Envoyez-moi vos chefs d’oeuvres !

L’inégalité des revenus est-elle un scandale ? Sur un livre de Thomas Piketty

piketty

« Les peuples démocratiques ont un goût naturel pour la liberté. […] Mais ils ont pour l’égalité une passion ardente, insatiable, éternelle, invincible ; ils veulent l’égalité dans la liberté, et, s’ils ne peuvent l’obtenir, ils la veulent encore dans l’esclavage. » Alexis de Tocqueville : De la Démocratie en Amérique, II, II, 1, Œuvres, t II, Gallimard, Pléiade, 2001, p 611

Parmi les récents best-sellers, il en est un qui continue de faire parler de lui, c’est Le Capital au XXIe siècle, de Thomas Piketty. Acclamé depuis sa parution en anglais aux États-Unis, le livre repose sur l’idée que dans notre système capitaliste, les riches deviennent de plus en plus riches et concentrent dans leurs mains tout le capital. Autrement dit, d’une certaine façon la prédiction de Marx serait en train de se réaliser. « Aujourd’hui comme hier, écrit l’auteur, les inégalités patrimoniales sont à titre principal des inégalités à l’intérieur de chaque groupe d’âge, et nous verrons que l’héritage n’est pas loin de retrouver en ce début de XXIe siècle l’importance qu’il avait à l’époque du Père Goriot. » Enfin, Thomas Piketty annonce dans son livre le retour des grandes fortunes héréditaires, comme au XIXe siècle, et dénonce le mythe selon lequel les milliardaires gagneraient par eux-mêmes leurs fortunes.  Lire la Suite →

Tocqueville et les fondements philosophiques du libéralisme

Alexis de Tocqueville 3Daniel Mahoney est professeur de sciences politiques à Assumption College près de Boston. Il est disciple de Leo Strauss. Il a publié en 2011 un livre intitulé The conservative foundations of the liberal order : defending democracy against its modern enemies and immoderate friends (que l’on pourrait à peu près traduire par : « Les fondements conservateurs de l’ordre libéral : une défense de la démocratie contre ses ennemis modernes et ses amis immodérés »). Comme son titre l’indique fort clairement, cet ouvrage traite des rapports entre libéralisme et conservatisme à travers une série d’essais portant sur « un grand nombre de questions liées à la théorie et à la pratique de la liberté », selon les termes de l’auteur.

La traduction de ce chapitre a été faite par Aristide sur son blog Ostracisme. Je le remercie de m’avoir autorisé à la publier. Lire la Suite →

Tocqueville en Amérique. Retour sur un film de Dinesh D’Souza

tocqueville 16Les controverses politiques sur la scène médiatique masquent souvent la réalité d’un combat d’idées qui fait rage en coulisses, dans les livres, les revues et dans les universités. L’Amérique d’aujourd’hui est divisée en deux groupes très opposés : l’un de ces groupes est un produit de la révolution culturelle des années 1960, et l’autre continue de se référer à l’esprit de 1776 et aux Pères fondateurs. Bienvenue dans la guerre culturelle !

Dès les années 1960, des chercheurs américains ont suggéré que l’Amérique, telle qu’elle a été voulue par les Pères fondateurs, est criminelle et qu’elle doit disparaître. Le documentaire examine un par un les actes d’accusation suivants :

  • L’Amérique a été fondée sur la conquête et le génocide des Indiens.
  • Elle a construit sa richesse sur le dos des esclaves africains.
  • Elle s’est développés en volant injustement terres de son voisin du Mexique.
  • Elle est impérialiste et agressive envers les autres pays.
  • Elle est dominée par un système capitaliste injuste et abusif qui nuit aux pauvres.

dinesh2L’auteur à succès Dinesh D’Souza vient de consacrer un film documentaire, accompagné d’un livre : America: Imagine the World Without Her. Il propose un examen critique des accusations portées contre l’Amérique. Disponible en DVD (sous-titres anglais), ce documentaire est à voir, notamment pour l’extraordinaire passage consacré à Alexis de Tocqueville. Lire la Suite →

Sommes-nous encore libres en France ?

la-tribuneMa chronique dans le journal La Tribune cette semaine :

Imaginez que vous êtes invité à un dîner de gala. De nombreuses personnalités étrangères sont présentes. Par un heureux hasard, on vous propose de prononcer une petite allocution, pour représenter la France. Vous faîtes face à un dilemme :

Comment résumer notre beau pays en quelques phrases ?

Si vous voulez rester dans un certain classicisme, vous parlerez de la France comme du pays des Lumières, la patrie des Droits de l’Homme, la communauté de la Liberté. C’est, du moins, la peinture que nous nous faisons en pensant à la France. La réalité s’annonce un tantinet plus complexe.

Tenez : en quelques semaines, nous sommes passés des manifestations géantes pour défendre la liberté d’expression aux mesures les plus liberticides. Le 23 janvier dernier, la France a confirmé à l’Onu l’extension de la censure des sites internet, sans juge, sans contradictoire, ni vérification judiciaire de l’illégalité des sites bloqués. Du jour au lendemain, n’importe quel site pourra être bloqué, bien au-delà des motivations de sécurité nationale.

La suite à lire ici

Le professeur Jean-François Chazerans, nouvelle victime de la chasse aux sorcières

chazeransJe suis très inquiet de la détérioration du climat de la réflexion et du débat en France, particulièrement depuis les attentats de Paris. Mon collègue professeur de philosophie Jean-François Chazerans, que je connais personnellement, a été mis en cause par des élèves et leurs parents pour des propos jugés « inadmissibles » en classe. Suspendu, il fait l’objet d’une enquête pour « apologie d’actes de terrorisme ». Quand bien même je ne partage pas toutes ses prises de position, je peux dire que c’est un authentique philosophe. Son engagement politique citoyen n’est pas le mien mais il est respectable. Et comme d’habitude, les artistes, humoristes et les philosophes sont les premiers touchés par cette vague de purges totalitaires. Il ne fait pas bon penser librement en France de nos jours (voir ma chronique dans La Tribune). Lire la Suite →

Charlie Hebdo va-t-il trop loin ?

Damien Theillier CNN 4

Interviewé sur CNN à propos de Charlie Hebdo, j’ai rappelé quelques principes élémentaires, relatifs à la liberté d’expression et à la philosophie de la liberté en général (même si la chaîne de télévision américaine n’a retenu qu’un seul point pour son sujet). En voici un résumé :

  • Le premier principe est un principe juridique, c’est le droit de s’exprimer librement sans être censuré. L’État n’est pas juge du vrai et du faux, et quand il veut l’être, il devient despotique.  Son rôle est de protéger par la loi ce droit, y compris le droit d’exprimer des propos jugés faux, choquants, déviants. Aucune opinion ne doit être interdite d’expression ou criminalisée tout simplement parce que le vrai ne peut émerger sans confrontation avec le faux. La vérité a tout à gagner à la liberté.
  • Le second principe est un principe éthique, c’est l’exercice responsable de ce droit d’expression, fondé sur la vertu morale de prudence. La liberté d’expression doit s’accompagner de raison(s), particulièrement dans un contexte de graves tensions politiques. Il y a d’autres façons de promouvoir la paix et la liberté que d’attaquer systématiquement ses adversaires par la haine et l’insulte. La critique honnête et argumentée, respectueuse de l’autre, vaut mieux que la provocation gratuite et l’humiliation.

C’est ce second point qui a été retenu dans l’interview de CNN :

« I believe from a moral point of view it is not good to systematically, and gratuitously go on the attack, » Damien Theillier, Coppet Institute president, said. « You drift in a useless direction. » (voir la vidéo ci-dessous).

Plus grave, les journalistes de Charlie Hebdo se trompent de cible. Plus encore que l’islam, c’est la loi en France qui menace la liberté d’expression. La loi Pleven par exemple (1972) a introduit le délit de provocation à la haine et à la discrimination. Un délit impossible à prouver tant la haine est un concept flou et subjectif. La loi Gayssot (1990) a créé un délit d’opinion sur la Shoah, ce qui est contradictoire avec le concept même de science, car la science remet en cause par nature les certitudes précédemment acquises. Quant à la Halde, Haute autorité de lutte contre les discriminations et pour l’égalité (2004), elle est chargée de traquer les criminels par la pensée (cf. 1984).

Par ailleurs, dans ses caricatures, Charlie Hebdo ne s’en prend pas seulement aux religions, il fait de la liberté économique sa cible privilégiée. Le libre marché est dénoncé comme quelque chose de vulgaire, d’immoral et de répugnant. Il y a là une contradiction manifeste, quand on prétend défendre la liberté. Car la liberté ne se tronçonne pas et il ne saurait y avoir de vraie justice sans libertés économiques : liberté d’acheter et de vendre, liberté d’entreprendre, d’embaucher et de licencier, liberté de circuler, liberté de disposer du fruit de son travail, sans crainte d’être spolié.

Ce dont nous avons donc besoin aujourd’hui, plus que jamais, c’est d’un combat énergique sur le terrain éducatif et culturel pour défendre toutes les libertés : liberté d’expression, liberté religieuse, liberté scolaire… et liberté économique. Au-delà des clivages politiques et religieux, c’est ce combat seul qui peut rassembler tous les Français, qu’il soient de gauche ou de droite, qu’ils soient musulmans, juifs, chrétiens, athées ou agnostiques.

Le despotisme démocratique et ses remèdes selon Tocqueville

L’État social démocratique conduit inévitablement à l’individualisme selon Tocqueville, c’est‐à‐dire à la perte du lien, à la disparition des communautés, au repli sur soi. Cette dynamique est propre à la démocratie et risque même de conduire à l’extension de l’État dans toutes les sphères de la vie privée. C’est là que la religion, toujours selon l’auteur de La démocratie en Amérique, joue un rôle majeur. Selon Tocqueville, la religion demeure le facteur le plus important pour recréer le lien, la solidarité, le sens de la communauté.

Cette vidéo est un extrait du DVD The Birth of Freedom, édité par l’Institut Acton (US) :
http://www.thebirthoffreedom.com
http://fr.acton.org (pages en français)

Voir aussi sur Tocqueville : http://nicomaque.com/2014/04/24/alelxis-de-tocqueville-revisite/

Ron Paul sur l’islam et la guerre des religions

Ron Paul liberté définieCe texte de Ron Paul est une belle leçon à méditer pour nous Français, en ces jours difficiles. Ne cédons pas à la peur. N’écoutons pas non plus ceux qui appellent à la guerre, d’où qu’ils viennent :

« Si nous haïssons le racisme, nous devons aussi détester la guerre puisque c’est elle qui engendre toutes ces espèces malignes de racisme.

À notre époque, on observe cela à l’égard des musulmans. Les membres des deux partis diabolisent ces personnes et encouragent un sentiment anti-musulman dans l’ensemble de la population. On raconte aux chrétiens, de façon orwellienne, que « nous avons toujours été en guerre avec l’islam », que l’islam est une religion guerrière par nature, qu’« ils » s’emparent de l’Amérique avec leurs mosquées, leurs vêtements et leurs lois. Toute cette campagne ressemble à une nouvelle guerre froide, ou bien est-ce une guerre chaude dans laquelle l’islam remplace le communisme athée comme ennemi désigné ? Lire la Suite →

Etre ou ne pas être Charlie ? Une réponse philosophique

jesuischarlie

Par Damien Theillier

Tout m’oppose à Charlie. Ses valeurs ne sont pas les miennes. 1° Je suis catholique, donc la cible d’attaques fréquentes de Charlie. 2° Je soutiens le libre marché, le droit de propriété et la liberté économique : tout ce que Charlie justement déteste. 3° Je n’aimais pas Bernard Maris, l’économiste du pouvoir en place, le chantre du collectivisme et de la sociale-démocratie (qu’il repose en paix). Quand il m’arrivait de l’entendre sur France Inter, je le trouvais mauvais et malhonnête intellectuellement. Pour autant, je considère la pluralité des opinions politiques comme légitime et je ne déteste pas l’humour satirique de Charlie Hebdo, très français en fait, dans la veine de Voltaire, de Rabelais. Lire la Suite →

La sécurité totale conduit à l’État total

paris-peur-et-se-barricade_2Lorsque des crimes terribles sont commis, comme les attaques sanglantes contre Charlie Hebdo à Paris, nombreux sont ceux qui demandent que le pouvoir « fasse quelque chose » en vue de prévenir d’autres drames similaires dans le futur. La sûreté est une fonction reconnue à l’État dans la philosophie classique et pour les libéraux, c’est la seule fonction qui soit vraiment légitime. Mais le pouvoir est-il fondé à intervenir pour contrôler la population et lui imposer des mesures exceptionnelles au nom de la sûreté ? Lire la Suite →

Citations pour 2015

bastiat 2015

1540554_652253374818351_303639456_o

Joyeux Noël

03bd4493

Suivre

Recevez les nouvelles publications par mail.

Rejoignez 2 532 autres abonnés

%d blogueurs aiment cette page :