Publicités

Qu’est-ce qu’une politique rationnelle ?

« La première leçon de l’économie est la rareté : Il n’y a jamais assez de tout pour satisfaire tous ceux qui le souhaitent. La première leçon de la politique est d’ignorer la première leçon de l’économie.  » Thomas Sowell
« La politique est l’art de ce qui se voit, l’économie est la science de ce qui ne se voit pas. » Frédéric Bastiat

1° Qu’est-ce que la politique ?

La politique est l’éthique est appliquée à un groupe de personnes. La politique indique comment une société doit être gouvernée et comment on doit agir au sein d’une société. Toutefois, si la politique s’affirme dans un contexte social, elle n’est pas une application de l’éthique à la totalité du champ social. Il faut sortir hors du champ de la politique une énorme quantité d’interactions entre les individus. Les amitiés, les échanges de biens et de services, la famille, la religion, l’art et tout ce qui ressort de la sphère privé. Tout cela est en dehors du champ d’application de la politique. La politique concerne l’utilisation de la force entre les individus.

La politique, comme les autres branches de la philosophie, est incontournable. Chaque système philosophique doit répondre à la question fondamentale de savoir quand la force est appropriée. C’est le fait de croire que la force ne devrait jamais être utilisée, ou qu’elle devrait être utilisée chaque fois que vous en avez envie, ou seulement à des fins particulières, qui définit votre position politique. Chacun doit avoir une position sur cette question parce que l’usage de la force a un impact direct sur la vie des gens. Pratiquement, elle ne peut être évitée.

Quels sont les différents thèmes de la politique ?
Le premier thème est la nature et le statut moral de l’utilisation de la force. Quand est-elle appropriée et quand ne l’est-elle pas ? Y a-t-il un bon et un mauvais usage de la force ? Est-ce une affaire degré ?

Un second thème, étroitement lié au premier, est la nature des droits. Les théories politiques sont souvent formulées en termes de droits dans la pensée moderne. Mais quelle est la nature des droits ? Quelles sont leurs limites ? A qui s’appliquent-ils ? Quelles sont les conditions qui les rendent nécessaires ?

Le troisième thème est la nature du gouvernement. Est-il nécessaire ? Quel est le rôle du gouvernement ? Quels types d’actions sont légitimes pour le gouvernement ? Y a-t-il de meilleures formes de gouvernement, et comment peut-on en juger ?

2° Qu’est-ce qu’une politique rationnelle ?

L’exigence d’un système politique est que les individus au sein de ce système soient autorisés à agir pleinement en fonction de leur nature. Si ce n’est pas le cas, soit ils seront des rebelles, comme dans la Russie tsariste, soit le système finira par s’effondrer, comme pour la Russie communiste.

La raison est moyen privilégié de la survie. Un être humain ne peut survivre dans un environnement où la raison est inefficace, et il prospérera ou mourra de faim à proportion de l’efficacité de sa raison. Cela signifie que l’objectif premier d’un système politique doit être de protéger le bon exercice de la raison.

La raison ne fonctionne pas sous la contrainte. Un homme peut être contraint d’agir à la pointe d’un fusil, mais il ne peut être forcé à penser. De même, dans un environnement où la force fait droit, la raison ne peut pas fonctionner parce que les fruits de la rationalité ne peuvent être appréciés. Pourquoi cultiver des plantes et domestiquer des animaux si n’importe quel voleur peut venir vous les prendre ?

Parce que la force est une menace fondamentale pour la vie autonome, la production et le commerce, il est un principe fondamental de l’organisation sociale qu’une société juste doit assurer : le principe selon lequel nul n’a le droit d’user de la force physique contre un autre. Autrement dit, un système politique juste doit interdire l’agression.

3° Le principe de non-agression, condition d’une politique rationnelle

L’éthique nous montre que chaque personne doit vivre et s’épanouir grâce à l’exercice indépendant de sa pensée rationnelle. L’homme survit par la raison, et afin de le faire, il doit être libre de toute agression. La société n’est bénéfique que dans la mesure où l’individu est toujours libre d’agir et de survivre en fonction de sa propre raison. Par conséquent, le seul type de comportement humain organisée et cohérent avec le fonctionnement de la raison est celui de la coopération volontaire. Un choix n’est volontaire que s’il est librement consenti sur la base d’une discussion rationnelle. La persuasion est la seule méthode de coopération conforme à la raison.

Sur la base de cette compréhension du rôle de la raison, il faut en conclure que le recours à la force physique contre la volonté d’autrui est immoral. Fondamentalement, seule la menace de l’agression peut miner la capacité de chacun à la raison et à la liberté. L’assassinat et le vol sont des exemples d’utilisation directe de la force pour priver quelqu’un de liberté, de biens, ou même de la vie. Les recours indirects à la force sont la menace, la tromperie ou la violation des contrats.

Comme l’agression empêche la survie, les hommes ne peuvent prospérer dans une société que s’ils sont à l’abri de la coercition des autres.

Le principe de non-agression n’interdit pas l’usage de la force en cas de légitime défense. Une philosophie morale n’est pas une philosophie pacifiste. Lorsque vous vous heurtez à une personne qui voit la force comme moyen approprié d’agir avec les autres, vous savez qu’il s’agit d’une personne immorale. Et dès lors, les conventions et les principes moraux n’ont plus leur place. Il n’y a qu’une seule façon de traiter une telle personne, c’est par les représailles. La différence entre l’agression et la rétorsion c’est que la rétorsion est une réponse à la force. Elle est la seule réponse appropriée à une personne qui utilise l’agression. Seule la force de rétorsion est à la fois juste et nécessaire. Cela signifie qu’il doit y avoir un moyen d’empêcher une personne de tuer, de menacer, ou de voler un autre. Le gouvernement est institué parmi les hommes pour remplir cette fonction. Un gouvernement une institution dotée des moyens de la force mais seulement à titre de représailles et seulement contre ceux qui prennent l’initiative de son utilisation.

Une théorie politique rationnelle comprend donc trois éléments principaux, tous liés à la tradition politique libérale classique :

  • Premièrement, le fondement du système politique doit être le droit fondamental de vivre libre sans contrainte physique. (Les droits individuels)
  • Deuxièmement, le gouvernement doit avoir une fonction strictement limitée de protection des droits contre l’agression. (Le gouvernement limité)
  • Enfin, le capitalisme est le système politico-économique impliqué par ces principes. (Le capitalisme de laissez-faire)

 

Publicités

Une Réponse

  1. Ravis vraiment pour les definitons

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :