Publicités

Archives de Catégorie: etatprovidence

Ayn Rand, le nouveau fascisme, le règne du consensus

Ayn Rand le nouveau-fascisme, par Matthieu et Camille (TES1)

Télécharger le texte d’Ayn Rand ici.

I)                    Mise en place de l’étatisme : dictature du consensus
II)                  Encadrement de la société
III)                Socialisme ou fascisme ?

Lire la Suite →

Publicités

Faillite de Detroit : le cauchemar d’Ayn Rand devient réalité

f1746-atlas-shrugged-ii-the-strikePar Daniel Hannan*, Oxford.

Vous pensiez que La Grève (Atlas Shrugged) d’Ayn Rand était une fiction ?

Voici la description que The Observer fait de Detroit :

Tout ce qui n’est pas jeté est volé. Les usines et maisons ont été dépouillées de quasiment tout objet de valeur. Les voleurs s’en prennent désormais aux pots d’échappement de voitures. L’analphabétisme atteint les 47%. La moitié des adultes de certaines zones sont au chômage. Dans de nombreux quartiers, le seul signe d’activité est une personne marchant lentement vers le magasin de spiritueux.

Maintenant, voici la description étrangement prophétique de Starnesville, une ville du centre-ouest des États-Unis dans le roman dystopique d’Ayn Rand, La Grève (Atlas Shrugged). Cette ville avait été le foyer de la grande Twentieth Century Motor Company, mais avait décliné à cause du socialisme. Lire la Suite →

#307

« L’État-providence est une pornographie de la générosité, car il nous force à accomplir les gestes, même si nous n’éprouvons pas le sentiment. Le capitaliste connaît la valeur de la générosité, car il connaît la valeur de la propriété. »

— Christian Michel

Source : Sagesse des Anciens, Capitalisme et Pornographie (2003)

#239

« Quand la politique est utilisée pour allouer les ressources, les ressources finissent toutes par être attribuées aux politiques. »

— P.J. O’Rourke

Source : ()

V.O. : « When politics are used to allocate resources, the resources all end up being allocated to politics. »

#238

« Si vous pensez que les soins de santé sont chers aujourd’hui, attendez de voir ce qu’il en coûtera quand ce sera gratuit. »

— P.J. O’Rourke

Source : ()

V.O. : « If you think health care is expensive now, wait until you see what it costs when it’s free. »

#230

« Plus on leur donne, moins les gens travailleront pour eux-mêmes, et moins ils travaillent plus leur pauvreté augmentera. »

— Leo Tolstoy

Source : Help for the Starving, 3ème partie (1892)

V.O. : « The more is given the less the people will work for themselves, and the less they work the more their poverty will increase. »

#225

« En dépit de son nom séduisant, l’Etat-providence se maintient ou disparaît par la contrainte. C’est une contrainte qui s’impose à nous avec le pouvoir qu’a l’État de punir les manquements. Une fois que cela est clair, il est également clair que l’État-providence est un mal, le même que toute restriction de la liberté. »

— Wilhelm Röpke

Source : Robbing Peter to Pay Paul: On the Nature of the Welfare State (1958)

V.O. : « In spite of its alluring name, the welfare state stands or falls by compulsion. It is compulsion imposed upon us with the state’s power to punish noncompliance. Once this is clear, it is equally clear that the welfare state is an evil the same as each and every restriction of freedom. »

#224

« L’aide obligatoire de l’État providence paralyse la volonté des gens à prendre soin de leurs propres besoins et sa charge financière affaiblit considérablement la capacité des gens à le faire, tandis que d’autre part, cette limitation de l’autonomie rend les gens de plus et en plus dépendants des aides publiques obligatoires et accroît leurs revendications sur elle. »

— Wilhelm Röpke

Source : Robbing Peter to Pay Paul: On the Nature of the Welfare State (1958)

V.O. : « The welfare state’s compulsory aid paralyzes people’s willingness to take care of their own needs and its financial burden considerably weakens people’s ability to do so, while on the other hand, this limitation of self-provision makes people more and and more dependent upon compulsory public aid and increases their claim on it. »

#178

Il y a la spoliation extra-légale et la spoliation légale (…) Or, la spoliation légale peut s’exercer d’une multitude infinie de manières; de là une multitude infinie de plans d’organisation: tarifs, protection, primes, subventions, encouragements, impôt progressif, instruction gratuite, Droit au travail, Droit au profit, Droit au salaire, Droit à l’assistance, Droit aux instruments de travail, gratuité du crédit, etc. Et c’est l’ensemble de tous ces plans, en ce qu’ils ont de commun, la spoliation légale, qui prend le nom de Socialisme.

— Frédéric Bastiat

#144

« Voyez-vous, je pense qu’il y a une idée fallacieuse à la source de l’ensemble des mesures de Sécurité Sociale et d’Etat-providence. […] C’est l’idée qui veut qu’il soit faisable et possible de faire du bien avec l’argent des autres. »

— Milton Friedman

Source : Interview avec Richard Heffner sur The Open Mind (7 décembre 1975)

V.O. : « You see, I think there’s been one underlying basic fallacy in this whole set of Social Security and Welfare measures. […] the fallacy that it is feasible and possible to do good with other people’s money. « 

#114

« Les gauchistes semble supposer que, si vous ne croyez pas en une de leurs solutions politiques, vous vous moquez du sort des gens qu’ils prétendent vouloir aider. »

— Thomas Sowell

Source : …

V.O. : « Liberals seem to assume that, if you don’t believe in their particular political solutions, then you don’t really care about the people that they claim to want to help. »

#112

« L’hypothèse selon laquelle dépenser plus d’argent du contribuable va améliorer les choses a survécu à toutes sortes de preuves que ça ne fait que dégrader la situation. Les familles noires – qui ont survécu à l’esclavage, la discrimination, la pauvreté, les guerres et les dépressions – ont commencé à se désintégrer quand le gouvernement fédéral a créé des programmes bien financés pour les « aider ». »

— Thomas Sowell

Source : …

V.O. : « The assumption that spending more of the taxpayer’s money will make things better has survived all kinds of evidence that it has made things worse. The black family – which survived slavery, discrimination, poverty, wars and depressions – began to come apart as the federal government moved in with its well-financed programs to ‘help.' »

#113

« Une des tristes caractéristiques de notre temps est que nous avons diabolisé ceux qui produisent, subventionné ceux qui refusent de produire, et canonisé ceux qui se plaignent. »

— Thomas Sowell

Source : …

V.O. : « One of the sad signs of our times is that we have demonized those who produce, subsidized those who refuse to produce, and canonized those who complain. »

#110

« C’est incroyable que les gens qui pensent que nous ne pouvons pas nous payer des médecins, des hôpitaux et des médicaments pensent d’une certaine manière que nous pouvons nous payer des médecins, des hôpitaux, des médicaments et une bureaucratie gouvernementale pour les administrer. »

— Thomas Sowell

Source : …

V.O. : « It is amazing that people who think we cannot afford to pay for doctors, hospitals, and medication somehow think that we can afford to pay for doctors, hospitals, medication and a government bureaucracy to administer it. »

#106

« L’Etat-providence n’est pas vraiment une question d’aide sociale pour les masses. C’est une question d’égo des élites. »

— Thomas Sowell

Source : …

V.O. : « The welfare state is not really about the welfare of the masses. It is about the egos of the elites. »

%d blogueurs aiment cette page :